A.Pas.De.Loup

Viens, petit, viens............On a faim.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Etrange destin

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etrange destin   Mer 18 Avr - 19:02

Première partie:


Ce jour-là il pleuvait, Annabelle et Nicolas jouaient dehors ensemble, comme toujours, ils avaient l'habitude de jouer par tous les temps simplement tous les deux. Ils s'excluaient du reste du monde et vivaient tout à deux donc il fallait bien qu'en ce jour de pluie, le visage mouillé et le regard fier d'être à deux, les deux jeunes de 12 ans s'arrêtent en échangeant un regard complice et dévoué pour finir par s'embrasser. La, ils se sont perdus, ils ont pris peur et, pour la première fois, sont partis loin précipitamment laissant entre eux le chemin le plus long possible. Chacun d'eux pensait à ce qui venait de se passer... ils ont aimé mais ont pris peur que leur relation ne change.. pris peur de ne plus pouvoir dormir ensemble sans devoir se toucher, juste être l'un près de l'autre comme ils étaient jusqu'à présent. Le lendemain, en se croisant ils eurent des difficultés pour la première fois à se parler. Comment faire pour rompre le silence qui les animait depuis ce doux baiser. Chacun d'eux décide alors, d'après leur réaction commune (comme toujours ils étaient en accord sur tout même sur cela), une promesse d'oubli de tout cela et leur dialogue fut ré-établi. Chaque jour qui succédait au précédent, ils restaient ensemble.. jouaient... mangeaient... étudiaient... et même vivaient ensemble car les parents de chacun avaient conclu qu'il en était mieux ainsi pour chacun d'eux et donc ils alternaient tantôt chez les parents de l'un et vice versa.

Les années passent et ne se ressemblent pas... Aucun d'eux ne ressentait de manque... ils étaient toujours tout le temps ensemble mais il était clair qu'ils n'étaient pas un couple mais simplement deux âmes jumelles ayant les mêmes besoins en même temps et ressentant toujours les mêmes choses ou ayant les mêmes avis, en clair Annabelle était le miroir de Nicolas et Nicolas celui d'Annabelle...

Cette dernière, par un jour d'été de leur quinzième année, lui demande quelle aurait été leur vie, d'après lui, à différentes époques et lui les imagina ainsi:
"à l'époque préhistorique, nous aurions été comme nous sommes aujourd'hui: toujours ensemble sans barrière ni frontière à ne penser qu'être ensemble"
"et à l'époque romaine?"lui demanda-t-elle
"nous aurions eu des soucis... j'aurais été un simple paysan et toi la fille d'un général de la légion romaine; notre amour aurait été présent en nous mais jamais nous n'aurions pu trouver le moyen de nous marier ensemble et de vivre ensemble, nous aurions donc décidé sans se parler d'aller se cacher en forêt, attendre la nouvelle pleine Lune et, la, nous nous serions suicidés afin que cet amour perdure à jamais" lui répondit-il sans faire ressentir la moindre crainte envers la mort
"c'est beau cette force d'aimer... par delà la mort être"répondit-elle
"toujours liés! Oui, c'est si beau mais si impossible de nos jours, nous savons bien, tous les deux, que l'amour avec cette société"continua-t-il lui coupant la parole
"a été brisé, saccagé, violé car nous n'aimons plus l'âme malheureusement. Oui, je sais mais cela reste un rêve que d'aimer et être aimé jusqu'à ce point-là."fit-elle
"oui, un rêve! Continuons de le rêver seulement veux-tu?"proposa-t-il
"oui, je le veux; et à l'époque des chevaliers?"continua-t-elle
"alors là je te vois en belle fille de paysan, la plus belle du village courtisée par tous les plus forts paysans et aussi les seigneurs qui venaient.. tes parents te marient de force au plus riche d'entre eux mais tu n'as de cesse de penser à ce forgeron-moi se montrant tout excité- qui ne t'avait pas regardé, tu avais croisé son chemin et lui ne t'avait pas regardé enfin que tu pensais cela. En fait, ce forgeron connaissait tout de toi déjà, ton physique l'intimidant beaucoup trop, il ne pouvait soutenir ta beauté en ses yeux; mais, un jour, ton mari se fait tuer et toi, tu es prisonnière de cet étranger qui te veut pour femme maintenant mais, cette fois-ci, tu refuses alors il ordonna que l'on t'exécute et ce forgeron alors prend son armure et son épée et défie tous les chevaliers qu'il croise un à un; il les tue tous et il arrive à te rejoindre juste assez pour que vos mains se touchent et s'attrapent c'est alors qu'une épée la lui trancha. Il se retourne d'un coup vers son agresseur et se bat puis voyant que celui-ci n'est autre que ton bourreau qui durant le combat essaie de transpercer ton coeur, il s'élance pour s'interposer et le bourreau transperce vos deux coeurs à jamais unis par le mélange de vos deux sangs. Un dernier souffle permit au forgeron d'envoyer en enfer l'exécuteur de l'ordre".
Elle resta un instant bouche-bée, elle connaissait Nicolas par coeur mais ne le savait pas si créatif... avait-il déjà songé à toutes ces réponses? elle ne le savait mais une seule chose était sûre: elle avait envie qu'il la serre contre lui et, bien-sûr, il comprît d'un seul regard et il lui ouvre ses bras.
"c'est bien ça que tu veux Nabel(surnom qu'il lui donnait depuis ses premiers mots car il avait eu du mal à retenir tout son prénom), je le sentais"dit-il d'une voix douce et apaisante
"oui Colas(surnom donné en contrepartie) tu le sais toujours cela et si on était dans le futur"dit-elle d'un ton intrigué
"hum dans le futur, nous serions séparés par la vie car elle serait encore pire que de nos jours même si c'est difficile à le croire. Je ne crois pas que l'Homme puisse s'améliorer avec l'âge. Et donc on aurait vécu toute notre enfance et adolescence l'un sans l'autre mais, un jour, par un prompt hasard, le destin nous met sur la voie de l'autre dans un tram. Un voleur essaie de prendre ton portefeuille, je le vois je le laisse faire et à la sortie du tram je lui demande poliment de me le rendre, il refuse pensant que je n'irais pas jusqu'à me battre pour un objet qui ne m'appartient pas... erreur mon poing dans la figure le fit déchanter assez rapidement et il me donne enfin ton portefeuille et je te cherche mais tu es déjà partie, rentrée chez toi à trois pâtés de maison de là, alors gonflé à bloc je sonne chez toi et pas de réponse, deux fois puis trois puis je décide alors de crier ton nom mais ma langue fourche et je crie nabel et la, tu fus surprise; prise au dépourvue par cet appel inconnu, tu ne peux que répondre "oui?" et là, commence à nouveau nos échanges si complices mais comme le mal est partout.. un accident par oubli survient.. tu avais laissé ta bouteille de gaz ouverte et lorsque nous rentrons d'un grand dîner romantique en allumant le gaz pour se faire du thé, la maison explose mais nous sommes côte-à-côte s'embrassant quand la bouteille explose comme pour garder infiniment une partie de toi en moi et inversement."répondit-il sans prendre le temps de réfléchir comme s'il savait exactement ce qu'il ferait.. comme s'il avait déjà vécu cela
"Colas ? comment fais-tu cela?"demanda-t-elle
"quoi donc?"répondit Nicolas
"Me surprendre par ta spontanéité et par tes réponses si magnifiques"surenchérit-elle
"peut-être que tout simplement je sais que c'est ainsi que je réagirais.. je n'ai pas besoin de réfléchir car je sais que je serais de ce genre là... à me sacrifier pour toi et mourir s'il t'arrivait malheur"fit-il apeuré comme s'il sentait un malheur proche
"oh! tu feras donc cela pour moi.. c'est si beau.. je ferais de même pour toi et je ne supporterai pas de vivre sans toi tu le sais"dit-elle
"oui je sais " dit-il en caressant ses cheveux et regardant plus en profondeur encore le ciel étoilé. Sur ce bel échange imaginatif, les deux jeunes adolescents de 15 ans s'endormirent dans les bras l'un de l'autre.

Un an plus tard environ, alors que c'est un de ces après-midi où exceptionnellement ils ne sont pas ensemble, du fait que Nicolas se fait enlever son appareil dentaire, Annabelle se promène seule dans les rues de sa ville comme à son habitude mais ce jour-là est différent, elle revient vers Nicolas en pleurant, il ne comprend pas pourquoi mais la prend directement dans ses bras comme pour la rassurer, la protéger et lui montrer que près de lui elle ne risque plus rien qu'elle est en sécurité. Elle commence par arrêter de pleurer puis tente de prononcer quelques mots incompréhensibles du charabia mélangé à plusieurs langues mortes et du verlan, par dessus le marché, de quoi rendre impossible une quelconque traduction. Il continue tout d'abord de la rassurer et la prie de pas chercher à parler, pas tant que son souffle n'est pas revenu en sa totalité et il la serre toujours plus fort contre lui à tel point qu'ils sentent chacun le coeur de l'autre battre en eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etrange destin   Dim 22 Avr - 20:04

Un an plus tard environ, alors que c'est un de ces après-midi où exceptionnellement ils ne sont pas ensemble, du fait que Nicolas se fait enlever son appareil dentaire, Annabelle se promène seule dans les rues de sa ville comme à son habitude mais ce jour-là est différent, elle revient vers Nicolas en pleurant, il ne comprend pas pourquoi mais la prend directement dans ses bras comme pour la rassurer, la protéger et lui montrer que près de lui elle ne risque plus rien qu'elle est en sécurité, alors elle commence par arrêter de pleurer puis tente de prononcer quelques mots incompréhensibles du charabia mélangé à plusieurs langues mortes et du verlan par dessus le marché de quoi rendre impossible une quelconque traduction. Il continue tout d'abord de la rassurer et la prie de ne pas chercher à parler, pas tant que son souffle n'est pas revenu en sa totalité et il la serre toujours plus fort contre lui à tel point qu'ils sentent chacun le coeur de l'autre battre en eux. Là, il comprend que c'était extrêmement grave et commence aussi à avoir les larmes qui montent... elle le voit flancher pour la première fois.. une larme coule lentement sur chacune de ses joues, elle les essuie et du coup elle arrête de pleurer pour ne pas qu'il se mette à pleurer aussi. Elle lui dit tout et lui dit surtout qu'elle vient de se faire violer par 11 mec, qu'elle leur a servi à se"vider".

Une rage l'envahit mais il s'est contrôlé pour et surtout devant elle puis il est sorti dehors crier un bon coup et surtout taper son poing contre un arbre d'ailleurs il aura une belle trace le lendemain, alors qu'il rentre dans la cabane, elle vient se blottir encore contre lui mais cette fois sans pleurer et ils s'endorment ainsi. Le lendemain, ils se réveillent par les doux rayons du soleil qui éclairent leurs yeux encore rouge d'avoir pleurer(surtout les siens à elle bien-sûr). Ils ne parlent pas et c'est à peine s'il arrive à la regarder dans les yeux tellement il s'en veut de pas avoir accepté qu'elle vienne avec lui. Il la prend encore et toujours dans ses bras ils ne se parlent pas mais se comprennent et savent qu'ils doivent aller au plus vite porter plainte... d'abord direction médecin pour qu'il s'aperçoive qu'elle n'est plus vierge et puis direction commissariat porter plainte avec la confirmation du docteur. Commencent, alors, de longs moments de douleur et de peine où le jeune homme est toujours présent à ses côtés. Les policiers demandent le plus de détail possible et elle leur donne tout ce dont elle se souvient hormis le prénom du gars qu'elle a entendu ou même qu'elle savait qu'ils étaient 11. Au sortir du commissariat elle avoue à son ami qu'elle leur a ôter un indice elle se souvient d'un prénom Xavier mais cela rappelle à notre jeune ami qu'il y a un jeune homme appelé Xavier faisant partie d'un groupe de jeunes qui font souvent des conneries. Il va donc avec elle chez lui... et là ils se retrouvent avec ce jeune homme dehors coupant du bois préparant l'hiver prochain. Il voit la fille arriver et ressent de l'anxiété à sa visite commençant déjà à transpirer plus qu'il ne devrait...

Colas arrive vers lui plus rapide que Nabel et commence à le questionner le jeune Xavier ne peut résister longtemps et craque en pleurs affirmant que c'est lui seul qui l'a violé... Il les suit et va donc au commissariat avoué son acte.

Tous les autres de la bande sont surpris de son action et préparent une revanche pour le jour de la sortie de Xavier ils préparent vraiment une grande vengeance pour avoir condamné l'un des leurs.

Le procès commence l'accusé et la victime sont d'accord sur tous les points et ainsi il est condamné à 5 ans d'emprisonnement sans sursis pour le viol de Nabel.

Elle repart satisfaite du procès mais à la fois insatisfaite car il n'était pas seul mais vu qu'il ne voulait pas les dénoncer il prend donc pour eux...

5 ans passent et nos jeunes amis restent toujours des plus amants/amis enfin je veux dire qu'ils restent toujours dans le flou de leur relation. Ils s'aiment c'est toujours une certitude mais le "bon moment" n'a toujours pas été provoqué et donc chacun d'eux attend que l'autre fasse le premier pas. En bref, ils continuent leur petite vie tranquille coupés du reste du monde hormis les quatre parents qu'ils ont chacun car les parents de l'un sont les parents de l'autre et vice-versa.

Xavier quant à lui sort enfin de prison et sa "bande" vient le trouver à la sortie de prison pour l'accueillir comme ils doivent mais ils le trouvent changer... et oui 5 ans dans une prison pour un innocent cela change beaucoup de choses déjà première chose il est bien plus musclé que tous les autres, il a vécu l'enfer car vu qu'il est rentré pour viol en prison ... certains prisonniers n'ont pas du tout aimé et ont abusé de lui comme il a prétendu avoir abusé de Nabel et donc vous imaginez bien son état mental. Il est bien plus sûr qu'auparavant et plus calme et posé aussi cependant il n'oublie pas que dans le groupe il y a son frère et que celui-ci lui a manqué c'est pourquoi il accepte de retourner à leurs côtés.

Il reprend une vie "normale" enfin autant que peu l'être après 5 ans en prison, et là son frère vient le chercher disant qu'ils préparent une surprise pour lui. Dans le même temps, Colas et Nabel passent une nuit au Paradis dans la cabane qu'ils ont construit définitivement juste après le procès une sorte d'endroit que eux seuls connaissent avec leur parents- qui ont le lieu exact en cas d'urgence mais simplement cas d'urgence- et durant cette nuit se passe l'étincelle qui allume la flamme réelle de leur amour éternel et Colas lui lit un poème rédigé en secret durant les nuits difficiles : ce poème s'appelle "mon amour à jamais":

C'est avant que je naisse
Que tout le monde savait cela
Que toi et moi était de cette ivresse
L'un prés de l'autre on communiait déjà

Avant même que je ne sorte de son ventre
Toi déjà sur cette Terre
Ils ont vu notre lien s'étendre
Nos coeurs liés comme nous l'étions à notre mère

Puis vint l'enfance et notre vie
On passait tout notre temps
L'un avec l'autre jouant innocemment
A jamais notre destin à 2 était infini

Ce baiser nous a transformé
On s'est aperçu de l'amour qu'on se portait
On a pris peur mais on est resté tous les deux
Car rien au monde ne peut nous rendre plus heureux

Puis la vie nous a gâté et souri
Mêlant à jamais nos deux vies
On s'est aimé , on s'aimera
Car rien ne nous séparera

Mais soudain tout s'est cassé
Quand en ce jour d'été
Ils t'ont pris
Pour leur jouet

Ils t'ont volé ce que tu me réservais
Ce que l'on se promettait
L'amour uni et pur
L'amour qu'on se porte abat tous les murs

Tu aurais pu te taire et me le cacher
Mais tu as réussi à m'en parler
On l'a fait arrêter
Il a été emprisonné

Mais ce jour-là j'ai pris plus que peur
Ce jour où tu es revenue en pleurs
Je ne comprenais pas
Pour la première fois, je ne te saisissais pas

Dés lors on ne s'est plus quitté
On est toujours resté soudé
Pris dans les bras formant une armure
Avançant pas à pas loin de vos murmures

La vie sans toi m'est impossible
Leur société m'étant si nuisible
Rien n'est plus beau et plus vrai
Que le sourire que tu me fais

Voilà je voulais te dire que je t'aime
Par dessus ma propre vie
Je dois te dire que je te dédie
Ma vie et tout ce que l'on sème

Je ne changerais jamais d'avis
Car tu es toute ma vie
Mes pleurs mes rires
Ainsi que tous mes sourires

Tant qu'on sera Deux
Nous seront toujours heureux
Peu importe leur dire
Notre histoire on l'est là pour l'écrire

A peine fini de lire que Nabel lui éclate en sanglots sur l'épaule elle était touchée par tant de beauté et de si belles rimes qui lui sont dédiées écrites par l'homme qu'elle chérira à jamais elle aussi. Dés lors il passe sa main dans son cou et lui relève son visage, de là il lui essuie les larmes et dans un même geste il l'embrasse comme si c'était indispensable. Ce baiser ne les surprend guère et aucun ne se pose plus de questions, ils passent donc la nuit comme un vrai couple se dévoilant chacun à l'autre la seule chose qu'ils se gardaient secret: leur corps. Durant de nombreuses heures chacun d'eux contemple l'autre et ainsi ils s'endorment l'un près de l'autre.

Mais c'était sans imaginer ce que le lendemain allait leur réserver...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etrange destin   Ven 27 Avr - 20:13

Ils sont là tous deux endormis l'un sur l'autre,‭ ‬ils se réveillent lentement comme tous les jours ils voient en premier le visage illuminé de l'autre et sont ravis de se voir ainsi cependant aujourd'hui est différent.‭ ‬Ils viennent de passer la nuit de rêve se promettant ainsi une vie de bonheur à‭ ‬2,‭ ‬une vie où ils ne se quitteront plus car ils s'aiment et dans ce monde seul l'amour est le véritable cadeau tombé du ciel sans distinction d'âge,‭ ‬race ou sexe.‭ ‬Ils se réveillent et se tiennent encore plus serrés que jamais,‭ ‬ils n'en reviennent pas car ils viennent de faire l'amour mais pas simplement du sexe c'est vraiment une preuve qu'ils sont en couple et qu'ils se ressemblent chaque geste de l'un était accompagné par le geste complice de l'autre découvrant ainsi le plaisir de la chair et l'amour réciproque et puissant.

‭ ‬Ils se lèvent et s'habillent lentement regardant l'autre aussi faire car jusqu'à présent c'était la seule chose qu'ils ne s'autorisaient jamais de faire.‭ ‬Ils s'aiment et ce n'est plus intériorisé mais c'est bel et bien montré enfin au grand jour.‭ ‬Ils s'aiment et s'embrassent en public,‭ ‬se baladent main dans la main,‭ ‬ont ces petits regards complices accompagnés de leurs sourires angéliques.
‭ ‬Ils rentrent chez eux annonçant ainsi la bonne nouvelle à leurs‭ ‬4‭ ‬parents qui sont ravis de voir enfin ce couple uni par l'amour.

‭ ‬Pendant ce temps,‭ ‬le groupe prépare le piège et s'arme de battes,‭ ‬bâtons,‭ ‬couteaux et surtout de chloroforme pour endormir les victimes.‭ ‬Le frère de Xavier vient chercher celui-ci lui annonçant qu'ils ont une surprise pour sa libération et lui demandant de venir mais il refuse ne voulant plus participer à aucune activité du groupe,‭ ‬il n'avait fait la fête que pour se détendre et reprendre une vie‭ "‬normale‭" ‬enfin aussi normale qu'elle puisse être après‭ ‬5‭ ‬ans d'emprisonnement pour un acte non commis.

‭ ‬Les deux jeunes tourtereaux se baladent en ville puis vont sur le lac,‭ ‬ce fameux lac qui scella leur destin quelques années plus tôt.‭ ‬Ils se baladent main dans la main admirant chaque beauté de la nature et s'émerveillant d'être toujours en vie pour le voir.‭ ‬Là,‭ ‬le groupe était dispersé çà et là pour ne pas se faire repérer,‭ ‬ils sont par groupe de‭ ‬3‭ ‬ou‭ ‬4,‭ ‬pas plus, tournant assez souvent le dos à Nabel et Colas.

‭ ‬Puis vient l'heure décidée pour la surprise,‭ ‬le groupe entoure les deux jeunes et à l'aide du chloroforme les endorment pour ensuite les transporter dans une‭ ‬vieille usine abandonnée sur la périphérie de la ville.‭ ‬Cette usine,‭ ‬le groupe la connaît en effet souvent ils passaient du temps à y jouer et ce, depuis toujours.‭ ‬Arrivés dans cette usine,‭ ‬ils attachent Colas à un mur jambes et bras bien écartés et loin du corps puis attachent Nabel à une chaise bien scellée.‭ ‬Ils attendent patiemment que ceux-ci se réveillent.

‭ ‬Colas est le premier à se réveiller mais ne tarde pas trop le réveil de Nabel.‭ ‬Tous les deux en premier lieu demandent à l'autre s'il va bien et s'il se rappelle de quelque chose,‭ ‬cependant aucun des deux n'a de souvenir et pour cause durant l'attaque du groupe ils étaient en train de s'admirer et de s'embrasser...‭ ‬Ils entendent des pas qui se rapprochent,‭ cela provient ‬de plusieurs personnes dont l'un qui est au téléphone:
‭"‬Allez! Vient nous rejoindre,‭ ‬tu sais où on est non‭?? ‬décide toi vite ou notre surprise ne fera plus d'effet"entendit Nabel qui ne comprend pas de quoi il peut bien parler.
‭"‬Viens je te dis c'est important,‭ ‬tout le monde est réuni,‭ ‬nous n'attendons plus que toi pour le gâteau pour ta sortie de prison‭" ‬là, la jeune fille eut une frayeur elle croit se rappeler de cette voix..‭ ‬5‭ ‬ans plus tôt,‭ ‬cette voix avait dit à Xavier qu'il faisait partie du coup et qu'il ne pouvait les dénoncer sans représaille sur lui et surtout sur sa famille,‭ ‬mais oui pensait Nabel c'est bien la même voix que le jour de mon viol‭; ‬elle en informe aussitôt Colas qui tente par la suite de se détacher en s'agitant mais les chaînes si puissantes et épaisses ne cèdent pas malgré sa force et son poids.
‭"‬Tout est perdu‭" ‬pensait-il à haute voix‭ "‬mais que veulent-ils d'après toi‭?"
"Je pense qu'ils veulent se venger d'avoir fait condamner Xavier pour mon viol"répond-elle
"Et tu crois que c'était avec lui qu'il était au téléphone‭?"‬demande-t-il
"oui je le crainds"affirme-t-elle

Alors elle aussi décide de tenter de se libérer mais moins forte que Colas elle ne parvient même pas à faire basculer la chaise.
Une porte s'ouvre aussitôt,‭ ‬le groupe entre et commence à regarder les deux prisonniers en riant.
‭"‬Alors heureux d'avoir fait enfermer Xavier mes salops‭?"‬dit l'un d'eux
"Non,‭ ‬c'est toi et vous tous qui auraient du l'être! Pas lui‭" ‬répond aussitôt Nicolas
"ahahaha et tu comptes faire comment dans la position que tu es là‭ ??"‬dit la même voix
‭" ‬d'abord, je me détacherais et un à un je vous mènerais au poste de police le plus proche fais moi confiance‭" ‬fait il
tout le monde se met à rire devant la menace de Colas qui, lui, serre les dents et gonfle ses muscles au maximum faisant légèrement bougé ses chaînes.
Tout le monde s'arrête de rire d'un coup sec et deux d'entre eux resserre les liens de Colas lui étirant chaque muscle
Nabel eut mal pour lui mais il ne montre aucun signe de douleur ce qui intrigua tout le monde
"On veut commencer à ouvrir la surprise‭" ‬fit plusieurs des personnes du groupe
"on attend‭" ‬répond l'un d'eux
"d'accord mais"poursuivent-ils
"mais quoi‭?" ‬répond il d'un ton sévère et sec
tout le monde prit peur en l'entendant parler‭ ‬,‭ ‬on voyait bien qui était le chef
Tous entendirent une voiture approchée,‭ ‬intrigués ils vont voir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etrange destin   Jeu 3 Mai - 20:35

Ils s'approchent de la voiture et ont peine à reconnaître le frère de Xavier amenant leur matériel pour ouvrir leur surprise concoctée en l'honneur de la libération de ce dernier. Ils ouvrent le coffre et découvrent tous les ustensiles désirés, seul point négatif le refus de Xavier de venir voir cela. Ils filmeront alors ce qui va se passer pour lui laisser un beau souvenir.
Le "chef" présumé (comme ça que l'appelait Colas dans sa tête) revient sur les deux prisonniers un grand sourire aux lèvres en disant:
"J'espère que vous aimez que l'on prenne soin de vous hein?"
"Pourquoi?? qu'allez-vous nous faire?" demande aussitôt le jeune homme.
"Tu verras mais tu ne seras pas le plus à plaindre, par contre, elle..." dit-il en finissant sa phrase en regardant Nabel.
"Si tu la touches, tu mourras dans d'atroces souffrances tu seras prévenu, je ne rigole pas avec ça"répond aussitôt colas regardant avec passion son amour "oh! mais on se rebelle??" fait le "chef"
"Hum! Je ne suis pas un rebelle ni autre foutaise comme toi et tes acolytes veulent nous faire croire; je suis simplement un homme qui aime sa chérie et qui si on lui fait du mal donnera sa vie et passera sa vie à la venger même s'il doit payer le prix faible et ridicule de sa propre mort au passage"dit Colas un léger sourire aux lèvres.
"Bien! Nous verrons sans doute cela, je serais ravi de me mesurer à toi ... plus tard bien-sûr quand nous aurons jouer et déballer notre surprise en l'honneur de Xavier" explique l'homme au téléphone.
"Je t'aurais prévenu; je vous conseillerais même de me tuer si vous la touchez car je n'aurais de répit que quand vous serez mort dans d'atroces souffrances"répond aussitôt l'homme enchaîné tentant déjà de faire céder ses liens.


L'homme fait venir encore deux personnes pour faire resserrer ses liens qui commencent déjà à flancher sous la force dégagée par ce petit être énervé. Pendant ce temps, les sept autres amènent le matériel: les quelques lames bien aiguisées en fait.


Voilà, c'est l'heure d'un dernier appel pour Xavier mais celui-ci refuse toujours de venir mais se demande vraiment que peut être cette surprise qu'ils lui auraient préparée mais s'y refuse à y aller sous peine de retourner en prison les connaissant.


Donc voilà arrive ce moment qu'ils attendaient tous, la Surprise et les deux enchaînés se regardaient langoureusement mais aussi d'un air coupable comme si c'était chacun la faute de l'autre de leur présence en ces lieux. Ils s'aiment! Cela se voyait à la façon dont ils se regardent, comme si leur regard entrait dans celui de l'autre.


Les hommes surexcités prenaient chacun leurs armes souhaitées, l'un avait deux katanas, l'autre une massue barbelée, un troisième avait deux petites lames fines mais tranchantes enfin tous avaient ce qu'ils aimaient mais pourtant ils ne s'en serviront pas ceci n'est quasiment que pour l'après quand ils se défouleront dans leur endroit secret.
Là! Le "chef" s'approche de la fille et lui tient le menton avec sa main et regarde son doux visage qu'il apprécie beaucoup avant de la gifler
"Tiens! Cela c'est pour avoir condamné Xavier"fait cet homme.
"ORDUREEEE!!" s'écrie Colas en se déchaînant de plus belle sur ses chaînes qui pour le moment tiennent le coup.


Là! Deux hommes armés de fines lames prennent du plaisir à déchirer les vêtement de celui ci et à lui entailler légèrement la peau; il ne crie même car ne ressent d'ailleurs aucune douleur il est simplement fixé sur son âme-soeur qui vient d'être giflée une deuxième fois.


Puis trois hommes s'approchent d'elle et lui déchirent la chemise blanche et la mettent complètement nue. Pendant ce temps, elle ferme les yeux et tente de s'échapper de ce cauchemar en rêvant des bras de son homme la nuit passée. Ils s'amusent avec! Enfin, s'amusent pour eux... mais le "chef" lui ne la touche pas; comme cinq ans auparavant il ne la touchera pas, il se contente de regarder son visage et surtout ses grimaces.
Là, deux hommes entaillent un peu plus profondément le jeune homme qui crie sous la douleur en les regardant d'une façon plus que menaçante mais les deux hommes en sourient tellement ils le trouvent pathétiquement drôle. Et ainsi les atroces souffrances du très jeune couple durent pendant des heures.


Quand tout le monde a finit son affaire sur la pauvre Nabel qui ne bouge plus tellement ils l'ont mal traité mais le plus dur n'est pas encore arrivé.
Là chacun prend un lame et fait encore plus saigner chaque parcelle de corps de Colas qui crie sous la douleur avec des larmes qui coulent tellement ils l'ont ouvert. Ils ne s'arrêtent pas là malheureusement pour lui et continue ainsi à le saigner jusqu'à ce que le chef qui n'a pas non plus participer à la saignée, mais à donner tout de même quelques coups de poing bien placés bien fort aux deux héros, décident que cela suffit.
Ils arrêtent donc tous et l'un d'eux relève la tête de Colas qui gémit encore et il l'oblige à regarder l'homme qui avait le téléphone tabasser Nabel; la haine redevient bien plus forte que la douleur et il se relève tout seul et tente de se détacher en vain il ne lui reste pas assez de force; durant ce temps elle ne s'est toujours pas réveillée et l'autre lui inflige beaucoup de coups puis ils partent les laissant ainsi.


Pendant tout ce temps, Xavier a réfléchit justement à ce que pouvait être la surprise et vient de trouver quelque chose de plausible dont il en savait un capable et les autres allaient le suivre sans broncher mais pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt? Il se doutait que c'était en rapport avec sa libération et donc avec les deux jeunes gens qui avaient déjà assez souffert à cause de lui.


Il arrive à l'usine mais ne voit personne cependant il entend un gémissement bizarre, il court dans la salle et voit Colas attaché au mur regardant devant lui. Là! Xavier eut une soudaine envie de vomir voyant l'état dans lequel ils ont laissé Nabel il court détacher Colas puis s'occupent à tous les deux de Nabel faisant attention et la posant délicatement dans la voiture.
"Je ... Je suis dés"eut du mal à sortir Xavier.
"Désolé je sais mais tu n'y es pour rien et je suis navré que tu sois allé en prison durant ces 5années et que eux aient pu continuer leur vie tranquillement. Mais pourquoi ne pas les avoir dénoncé?" demande donc Colas.
"Monte dans la voiture on n'a pas de temps à perdre, chaque minute compte pour Nabel"renvoie aussitôt le dernier arrivant.
"Oui, tu as raison mais tu dois m'aider je ne sens plus mes membres" fait le jeune torturé.
"Ok" répond Xavier en soutenant et aidant à le mettre dans la voiture" mais comment tu as fait pour m'aider pour la porter, elle ne pesait pas lourd donc tu as du prendre tout son poids sur toi malgré ton état??"
"Les nerfs ... je fais partie de ces gens qui n'ont pas beaucoup de force en temps normal mais en revanche ont une volonté de fer et donc dés qu'ils sont énervés sont capables de soulever des montagnes " explique donc le jeune héros.
"Je n'aurais pas aimé me battre contre toi alors"fit étonné Xavier
"Tu ne te battras pas contre moi, ni contre eux d'ailleurs; je me chargerais d'eux tout seul mais tu devras m'aider à prendre soin d'elle et de moi car pour le moment.." le jeune homme tombe aussitôt dans les pommes et donc Xavier les accompagne aussitôt à l'hôpital le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etrange destin   Jeu 3 Mai - 20:37

Les enfants à peine arrivés sont pris en charge par tout le personnel disponible et amenés directement dans les salles faites pour. Pendant ce temps, Xavier un peu perdu contacte par l'aide des secrétaires médicales les parents de chacun des deux hospitalisés et parvient tant bien que mal à leur dire lui-même où ils sont.

Pendant ce temps, les médecins s'occupent des deux jeunes et tentent de faire le bilan des deux.

Les parents arrivent à l'accueil, là ils voient Xavier et surpris les deux pères mettent derrière eux les femmes comme pour les protéger et s'avancent auprès de lui. Ils ne comprennent pas ce qu'il vient faire ici et pourquoi en plus l'accueil les a orienté vers lui.
"Que faites-vous ici?"dit l'un des pères .
"Je... je... je viens d'emmener vos enfants se faire hospitaliser; Colas est tombé dans les vapes dans ma voiture"répond xavier apeuré et étourdi.
"Comment ça dans ta voiture?? Que lui as-tu fait? Ne crois-tu pas que tu leur as fait assez de mal y'a cinq ans??"surenchérit le deuxième père
"Attendez! Avant de m'accuser de quoi que ça soit, écoutez-moi j'ai une chose à vous dire, c'est Colas qui me l'a dite afin que vous me fassiez un peu plus confiance du moins le temps qu'il se réveille et vous explique lui."fait Xavier , il se met ensuite à les regarder droit dans les yeux et leur dit"kochavim souvenez-vous; Kochavim souvenez-vous de ça de cette promesse que l'on s'est faite tous les 6 jamais personne ne la saurait à part nous! Souvenez-vous kochavim ce mot si merveilleux que nous avions choisi!Kochavim rappellez-vous"


Là, les parents sont surpris et se réunissent et se demandent comment celui-ci pouvait connaître ce mot.Cela ne pouvait donc être une coïncidence que cet homme connaisse l'hébreux et encore moins ce mot là et qu'il le dise là alors que les parents allaient le mettre dehors.
"ok! Excuse-nous donc et explique nous un peu ce qu'il s'est passé"font les parents d'une seule et même voix.
"Je vais tout vous dire mais d'abord vous devez attendre le réveil de Colas il m'a dit de vous le dire. Il veut que vous l'attendiez enfin son réveil"ajoute Xavier puis il déballe toute l'histoire enfin ce que Colas avait réussit à lui dire avant de tomber dans les pommes


Deux ou trois jours passent et les docteurs viennent avertir les cinq personnes du réveil de Colas il ne peut cependant recevoir en visite que deux personnes en même temps; tous discutent et Xavier refuse de prendre la place d'un des parents mais la mère de Colas lui cède sa place dés le début et l'oblige à y aller sinon il n'y aurait qu'une seule personne qui irait.Xavier la remercie et se hâte de le voir enfin réveillé.


Une semaine puis deux passent et Colas peut déjà sortir enfin sortir de sa chambre car il ne veut aller loin il veut rester avec son âme comme il l'appelle et les docteurs font le nécessaire pour donner une chambre double aux deux jeune gens et de préparer un lit pour Colas bien qu'il ne devrait plus être à l'Hopital; ils savent à quel point cela doit être encore plus douloureux pour lui et se disent que dormir prés d'elle l'empêchera de faire des bêtises.


Il obtient aussi le droit par le kinésithérapeute-très vieil ami au père de Nabel- d'avoir des séances de musculation dans sa salle personnelle afin de s'affûter le corps en cas de nouvelle confrontation avec les mêmes gens, ce kiné pense surtout que cela change les idées de Colas c'est simplement pour cela son accord et donc tous les jours il s'entraîne plus fort plus longtemps.

Ses parents sont stupéfaits car malgré le fait de le voir tous les jours ils voient la différence physiquement entre le Colas d'avant et celui de maintenant.

Tout l'hôpital aide de son mieux, apportant chaque jour du réconfort au jeune homme pour l'aider à faire face à l'indifférence de ses baisers à Nabel. Il ne comprend pas pourquoi elle ne se réveille pas et chaque jour il lui parle comme si elle était avec lui et tous les jours il fait un dialogue avec elle comme s'il entendait ses réponses.
"aujourd'hui il pleut encore mais" s'arrête ainsi le jeune homme.
"on va quand même au lac c'est si beau sous la pluie; on s'y sent si vivant avec l'eau qui coule sur nous"entend-il dans sa tête.
Et ainsi de suite suivait une longue conversation comme chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etrange destin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etrange destin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» Loominëi , la déesse du destin.
» J'ai plus de point de destin, May Day.
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Les Masques Du Destin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Pas.De.Loup :: Galerie d'Art :: Nos écrits-
Sauter vers: